Histoire de la Ville d’Antananarivo

auteur 17 jolay 2014 Commentaires fermés
Histoire de la Ville d’Antananarivo

I.    Origine

Madagascar est un pays situé dans la partie occidentale de l’océan Indien, au sud-est de l’Afrique, et fait partie du continent africain.

Tananarive ou officiellement en malagasy Antananarivo est la capitale économique et politique de Madagascar située dans la partie centrale de l’île. Ses habitants s’appellent les Tananariviens. Depuis le 17 janvier 2014, la population approche les 2 600 000 d’habitants.

A l’origine, les premiers occupants d’Antananarivo étaient les « vazimba ». Vers l’an 700 jusqu’à 1600 environ, les « Vazimba » de l’intérieur accueillirent de nouveaux immigrants qui sont des commerçants et des aventuriers en provenance :

• Du Moyen-Orient accompagnés d’esclaves africains (Perses Shirazi, Arabes Omanites, Juifs arabisés, Bantous),
• Des orientaux (Indiens Gujarati, Malais, Javanais, Bugis et Orang Laut),
• Des européens (Portugais) qui s’intégrèrent et adoptèrent à la culture de la société Vazimba.
Sur le plan ethnique, la grande île est composée par 18 tribus dont celui d’Antananarivo est appelé Merina désignant un royaume des hautes terres centrales à l’époque féodale malagasy.
Pour ce qui est de la capitale,  sa dénomination fut successivement :
• Ambohitrabiby aux XVIe siècles et XVIIe siècle (sous Ralambo),
• Antananarivo au XVIIe siècle (d’Andrianjaka jusqu’à Andriamasinavalona),
• Ambohimanga au XVIIIe siècle sous Andrianampoinimerina, et enfin,
• Antananarivo aux XVIIIe et XIXe siècles d’Andrianampoinimerina à Ranavalona III (aujourd’hui capitale de Madagascar).

Jardin d'Andohalo

Jardin d’Andohalo

Sur le plan historique, la ville fut tout d’abord construite comme une forteresse vers le début du XVIIe siècle par les rois Merina, qui en ont fait leur résidence principale dans les années 1790. Parmi ces rois de l’Imerina, on distingue :

• 1610-1630 : Le roi Andrianjaka a détrôné le  roi vazimba Rafandrana de la plus haute des douze collines de l’Imerina (1 468 mètres) appelée « Analamanga » (la colline bleue) et il fît bâtir un « rova » défendu par près de mille hommes. D’où son nom malgache d’Antananarivo « la Cité des Mille ».
• 1710 : Andriamasinavalona, roi d’Antananarivo, partage son royaume entre ses quatre fils.
• 1794 -1810 : Ramboasalama qui est appelé plus tard Andrianampoinimerina, alors prince d’Ambohimanga, s’empare d’Antananarivo et parvient à réunifier l’Imerina. Il fait de la ville sa capitale, statut qu’elle conserve jusqu’à aujourd’hui.

photo 2 photo 3 photo 4

         Andrianampoinimerina                            Radama I                          Ranavalona III

• 1810-1828 : Radama Ier succède à son père et prend les rênes du pouvoir à Antananarivo et amorce la modernisation au contact des Occidentaux.
• 1828-1861 : Règne de la reine Ranavalona I. En 1832, arrivée du Français Jean Laborde. Il est considéré comme le bienfaiteur de Madagascar, car il fit bénéficier le royaume de nombreuses innovations, dans la mécanique, la chimie et l’architecture. Il a notamment construit le Palais de la Reine entre 1839 et 1840, tout en bois, dans la pure tradition des maisons mérina des Hauts-Plateaux.
• 1862-1863 : Règne très court du roi Radama II.
• 1863-1868 : Règne de la reine Rasoherina. Conversion des dirigeants malgaches au christianisme.
• 1868-1883 : Règne de la reine Ranavalona II.
• 1883-1895 : Règne de la reine Ranavalona III.

La communauté s’est développée très rapidement alors que les rois merina, notamment Radama Ier, avaient le contrôle de la majeure partie de l’île au XIXe siècle.

Les Français s’emparent de la ville en 1895. Elle devient, plus tard, la capitale de la colonie française de Madagascar. Elle conservera son statut de capitale lors de l’accession à l’indépendance du pays en 1960.